CDD de 24 mois

SITUATION DU POSTE DANS L’ORGANISATION DU CONSEIL SUPERIEUR DE L’AUDIOVISUEL

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) est l’autorité publique indépendante chargée de la régulation du secteur de la communication audiovisuelle. Constitué d’un collège de sept membres, le CSA a pour mission première de « garantir l’exercice de la liberté de communication audiovisuelle par tout procédé de communication électronique » (article 3-1 de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication).

Pour assurer ses missions, le CSA dispose de huit directions, placées sous l’autorité du président du CSA et sous la responsabilité d’une direction générale : direction des médias télévisuels, direction des médias radio, direction des programmes, direction juridique, direction des études, des affaires économiques et de la prospective, direction des affaires européennes et internationales, direction administrative, financière et des systèmes d’information, direction de la communication, ainsi que d’un secrétariat général aux territoires. Le CSA dispose également d’une agence comptable.

Le site internet www.csa.fr permet aux candidats de s’informer utilement sur l’activité et l’organisation du CSA.

ATTRIBUTIONS DE LA DIRECTION DES MEDIAS RADIO

La direction des médias radio (DMR) est chargée, en lien étroit avec les autres équipes du

Conseil, de la régulation des opérateurs de radio. Ses attributions sont les suivantes :

  • assurer la gestion et la planification technique des fréquences pour la diffusion de la radio analogique et numérique ;
  • piloter les consultations publiques et les études d’impact, notamment économiques,

      dans le domaine de la radio, en lien avec la direction des études, des affaires économiques et de la prospective (DEAEP) ;

  • conduire les appels aux candidatures sur la ressource hertzienne affectée à la diffusion

     de services de radio,

  • préparer les décisions d’autorisation des services et des opérateurs de multiplex,
  • assurer le conventionnement des services,
  • instruire les demandes de modification des décisions d’autorisation et mener les procédures de reconduction hors appel aux candidatures ;
  • assurer un suivi des acteurs de la radio sur les plans technique, administratif, financier

      et éditorial,

  • instruire les demandes de modification des conventions ;
  • instruire les dossiers des services relevant d’un régime déclaratif (déclaration et

     qualification) ;

  • suivre les évolutions technologiques, économiques et éditoriales du secteur de la

     diffusion radiophonique ;

  • assurer le suivi des décisions des comités territoriaux de l’audiovisuel (CTA) en matière de radio.

Elle comprend trois départements :

  • un département gestion et planification des fréquences ;
  • un département autorisations ;
  • un département veille et suivi des programmes.

 

ATTRIBUTIONS DU DEPARTEMENT GESTION ET PLANIFICATION DES FREQUENCES

Le département gestion et planification des fréquences est constitué d’une équipe de 15 collaborateurs sous l’autorité du chef de département.

Il a pour mission :

  • d’assurer la gestion des bandes de fréquences affectée à la diffusion hertzienne analogique et numérique de la radio sur le territoire français (métropole et outre-mer), des études relatives à la normalisation des signaux de diffusion, ainsi que de la veille technologique relative à la radio ;
  • de concevoir les plans de fréquences proposés lors des appels à candidatures, en veillant à leur optimisation et au respect de l’égalité de traitement des opérateurs ;
  • de contribuer à la délivrance des autorisations d’émettre délivrées par le Conseil, en s’assurant de la compatibilité des configurations techniques proposées par les opérateurs et les diffuseurs ;
  • d’assurer la gestion des fréquences nécessaires aux projets de radios temporaires ;
  • d’instruire les demandes d’autorisation et de modification technique des sites de diffusion ;
  • de contribuer à l’enregistrement dans les bases COMSIS et CAF de l’Agence nationale des fréquences de ces ressources, en lien avec le Secrétariat général aux territoires ;
  • de contribuer aux travaux de coordination internationale des fréquences, en lien avec l’Agence nationale des fréquences ;
  • de piloter les activités relatives à la signalisation radio (RDS, définition des profils de signalisation nécessaires à une bonne réception de la radio numérique terrestre par les récepteurs) ;
  • de veiller, en liaison avec la direction des médias télévisuels et le département des systèmes d’information de la direction administrative, financière et des systèmes d’information, à l’évolution des outils de planification.

Le Conseil met en œuvre actuellement une stratégie ambitieuse de déploiement du DAB+ qui se traduit par le lancement de nombreux appels aux candidatures dans des conditions fixées par deux feuilles de route. Dans le même temps, le Conseil doit lancer de nombreux appels aux candidatures en FM, appels dits « généraux », en raison de l’arrivée à échéance d’autorisations portant sur plus de 50 % des fréquences exploitées par les services de radio privés. Les premiers appels aux candidatures devront être lancés dès le début de l’année 2021.

Le département gestion et planification des fréquences présente, pour décision, les conclusions de ses études aux groupes de travail radio et exécute les décisions du Conseil. Sous mandat du Conseil, il assure aussi la présentation et la concertation de certains des travaux auprès des acteurs, dans le cadre de réunions de travail.

DESCRIPTION DES ATTRIBUTIONS DU POSTE

Pour réaliser ses missions, le département comprend, sous l’autorité du chef de département, des agents chargés de la réalisation et du suivi des projets techniques, des chargées d’études techniques assurant la mise à jour administrative de la base de données des autorisations et la gestion des archives, et une assistante. Il utilise notamment un outil de simulation de propagation des ondes électromagnétiques dénommé Chirplus_BC.

Afin de mener ses missions, le département gestion et planification des fréquences recrute au sein de son équipe un.e chargé.e de mission en radiodiffusion. Placé.e sous l'autorité du chef de département, il/elle sera appelé.e à réaliser les missions suivantes :

  • concevoir des plans de fréquences en vue d’appels à candidatures ;
  • étudier les dossiers techniques des opérateurs préalablement à la délivrance des autorisations d’émettre ;
  • instruire les demandes de modifications des paramètres techniques autorisés (sur le plan national et international) ;
  • déterminer le cadre et les modalités des mesures sur le terrain susceptibles de compléter les études théoriques ;
  • coordonner, en relation avec l’Agence nationale des fréquences, les fréquences planifiées ;
  • vérifier et mettre à jour des données techniques dans le système d'information ;
  • participer à l’évolution des moyens de planification et de gestion des fréquences du département ;
  • instruire toute étude spécifique sollicitée par le Conseil ;
  • synthétiser les conclusions des études et présenter les résultats devant les différents groupes de travail du Conseil.

Le ou la titulaire du poste pourra être conduit.e à participer, en tant que de besoin, aux travaux relevant des champs de compétences du département.

PROFIL RECHERCHÉ

Titulaire d’un diplôme d’école d’ingénieur, d’une formation ou d’une expérience de niveau équivalent (par exemple six années de pratique professionnelle dans un poste d’ingénieur), avec, le ou la candidat.e devra disposer des compétences suivantes :

 

Connaissances techniques :

 

  • maîtrise des principes de propagation des ondes électromagnétiques et des éléments techniques d'une chaîne de diffusion ;
  • maîtrise d'un outil de simulation radioélectrique ;  
  • maîtrise en gestion de fréquences ;
  • connaissance des systèmes d’information géographique et des bases de données (requêtes SQL) ;
  • connaissance en ingénierie d’antennes ;
  • connaissance des outils de bureautique (traitement de texte, tableur) ;
  • maîtrise de l’anglais (participation à des réunions à l’international). 

 

Savoir-faire :

 

  • capacité à gérer différents projets en parallèle et à veiller au respect des différentes échéances ;
  • capacité d’analyse et de synthèse ;
  • capacité à travailler en équipe ;

 

Savoir être :

 

  • réactivité ;
  • capacité d’adaptation et d’initiative.

Une première expérience dans la gestion ou la planification de fréquences dans le domaine de la radiodiffusion serait appréciée.

 

Dans le cadre des missions, des déplacements, ponctuels de quelques jours, en France ou à l’étranger sont à prévoir.

Les personnes intéressées par ce poste devront transmettre leur candidature (curriculum vitae et lettre de motivation) au département des ressources humaines (Via Isarta) au 16 avril, délai de rigueur, en indiquant en objet de leur envoi le rappel de l’intitulé du poste « Candidature CM GPF à la DMR – Renfort ».


Envoyer ma candidature

+

Pour postuler auprès de l'employeur, vous devez être connecté

Recevez les emplois similaires par email

281