Pourquoi Instagram va beaucoup plus miser sur la vidéo que les photos à l’avenir Reviewed by Kévin Deniau on . 21 juillet 2021 La nouvelle est venue d'une courte vidéo publiée sur Twitter (sic) le 30 juin dernier. Adam Mosseri, le responsable d'Instagram depuis le départ 21 juillet 2021 La nouvelle est venue d'une courte vidéo publiée sur Twitter (sic) le 30 juin dernier. Adam Mosseri, le responsable d'Instagram depuis le départ Rating: 0

Pourquoi Instagram va beaucoup plus miser sur la vidéo que les photos à l’avenir

21 juillet 2021

La nouvelle est venue d’une courte vidéo publiée sur Twitter (sic) le 30 juin dernier. Adam Mosseri, le responsable d’Instagram depuis le départ des cofondateurs de l’application, en conflit avec la direction de Facebook, sa maison mère, y dévoile les grands sujets du moment.

Il évoque ainsi les 4 grands piliers sur lesquels l’un des réseaux les plus populaires chez les jeunes générations travaille actuellement :

  • Les créateurs

On pense bien entendu ici aux nouvelles formules payantes qui arrivent bientôt sur la plateforme, à en croire le site d’informations technologiques TechCrunch. A l’image de ce qu’a dévoilé récemment Twitter avec le système des Super Follow, Instagram songe en effet à des fonctionnalités d’abonnement payant pour accéder à des contenus exclusifs de créateurs. Affaire à suivre.

  • La vidéo

On va y revenir justement…

  • Le shopping

Avec le basculement progressif du commerce physique à électronique, Instagram veut assurément sa part du gâteau.

  • La messagerie

Là encore, ce sujet vient d’un changement récent de comportement des utilisateurs qui délaissent les fils d’actualité au profit des systèmes de messagerie des applications.

Le virage stratégique de la vidéo

Mais là où l’ancien cadre dirigeant de Facebook a surtout mis l’accent, c’est la vidéo ! Il faut dire que le secteur est en essor très rapide et s’avère très concurrentiel avec la présence notamment du géant chinois TikTok (application plus populaire désormais qu’Instagram chez les adolescentes américains) et de l’incontournable Youtube.

Adam Mosseri lâche alors cette phrase :

Nous ne sommes plus une application de partage de photos au format carré »

Une affirmation surprenante quand on sait que c’est par la photo, justement, qu’Instagram a bâti son succès à ses débuts et jusqu’à présent.

Mais il faut s’adapter aux tendances du moment. Instagram avait déjà copié à l’époque le format des Story de Snapchat, qui s’est depuis répandu sur tous les réseaux. Désormais, la crainte vient de Tik Tok qui connaît un vif succès avec ses petites pastilles vidéos sur fond de musique.

La première raison pour laquelle les gens utilisent Instagram est pour se divertir. C’est ce qu’ils attendent de nous […] Cela implique des changements de notre côté pour suivre cette tendance du divertissement par la vidéo, » poursuit le responsable d’Instagram.

Qu’est-ce que cela va engendrer dans les prochains mois concrètement ?

Adama Mosseri donne rendez-vous d’ici quelques mois pour voir l’importance concret de ce virage stratégique. Il évoque toutefois quelques pistes de la nouvelle expérience à laquelle on pourra s’attendre à l’avenir sur Instagram :

  • Des vidéos en plein écran
  • Des vidéos immersives
  • Des formats adaptés au téléphone

Ce dernier évoque aussi des expérimentations en cours concernant les recommandations. Autrement dit, il risque d’y avoir beaucoup plus de vidéos dans le fil d’actualité, même de la part de comptes que l’utilisateur ne suit pas encore. Un peu à l’image de… Tik Tok !

Rappelons toutefois que le sujet est loin d’être nouveau du côté de la firme rachetée par Facebook en 2012. En 2018, elle s’était essayé au sujet avec un application dédiée, IGTV. Au succès tout relatif si l’on en juge par le retrait discret, en janvier 2020, du bouton menant à IGTV depuis Instagram. Une petite mort ?

Plus récemment, en août 2020, Instagram lançait les Reels, des nouveaux formats vidéos de 15 secondes avec des effets créatifs, inspirés largement de Tik Tok.

Visiblement, l’application cherche à aller plus loin aujourd’hui avec ce virage stratégique majeur. Une tendance à observer de près dans les prochains mois pour les influenceurs et les comunity managers. Mais qui n’est pas sans risque car il faudra toujours contenter les amoureux de la première heure du réseau qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde.

A propos de l'auteur

Kévin Deniau
Journaliste numérique - Isarta Infos

Passionné par le marketing et les nouvelles technologies, Kévin a travaillé en tant que journaliste économique. Il a également été entrepreneur. Vous pouvez le contacter sur Twitter @kdeniau ou par courriel kevin.deniau@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page