Dois-je mettre mon podcast sur YouTube? Reviewed by Philippe Jean Poirier on . 12 novembre 2021 Je suis sans doute vieux jeu, mais, pour moi, un podcast, c’est un audio « natif » que l’on écoute sur une plateforme comme Apple Podcast, Pock 12 novembre 2021 Je suis sans doute vieux jeu, mais, pour moi, un podcast, c’est un audio « natif » que l’on écoute sur une plateforme comme Apple Podcast, Pock Rating: 0

Dois-je mettre mon podcast sur YouTube?

12 novembre 2021

Je suis sans doute vieux jeu, mais, pour moi, un podcast, c’est un audio « natif » que l’on écoute sur une plateforme comme Apple Podcast, Pocket Casts ou BeyondPod, etc. Or, depuis quelque temps, il s’avère que nombre de podcasteurs filment aussi leur prestation en studio et les diffusent sur YouTube. Le but : augmenter la visibilité de leurs contenus, tout simplement. Voyons les pours et les contres d’une telle stratégie.

Le gros argument pour diffuser un podcast sur YouTube est que c’est une nouvelle avenue pour de nouveaux auditeurs de trouver son contenu, explique-t-on sur le site The Wave Podcasting. Et avec autant de gens qui se tournent vers YouTube pour écouter des podcasts, ça peut être intéressant d’exploiter cette audience potentielle. »

Surprenamment, YouTube est déjà la première plateforme pour écouter des podcasts. Et les statistiques d’écoute sont sans équivoque. En 2019, une analyse produite par l’Université de Floride en partenariat avec Futuri Media et le NAB Podcast Users National Survey a révélé que 70% des auditeurs utilisaient YouTube comme première plateforme d’écoute, contre 34% pour Spotify, 33% pour iTunes et 23% pour Google Play Music app.

Au-delà de la visibilité, YouTube, comme médium, a aussi des caractéristiques intéressantes pour augmenter l’engagement des auditeurs envers le contenu qui est proposé.

C’est beaucoup plus facile d’amener les auditeurs à s’engager avec du contenu sur YouTube, peut-on lire sur The Wave Podcasting. On n’a pas à supplier les gens de laisser une note et un commentaire dans iTunes, les auditeurs ont simplement à laisser un commentaire en dessous de la vidéo. »

En contrepartie

YouTube a ses avantages, donc. Toutefois, il faut comprendre dans quelle aventure on s’embarque lorsqu’on décide de filmer la session d’enregistrement du podcast et de la diffuser sur ce médium.

De nos jours, les auditeurs ont de très grandes attentes au niveau de la qualité du contenu, aussi bien visuelle que sonore, prévient Stéphane Berthomet, fondateur de la maison de production go-script média. Avant, lorsqu’on écoutait un podcast, l’attrait de la nouveauté était suffisant pour susciter l’adhésion, alors qu’aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Ces 5 dernières années, les créateurs de contenu qui émergent ont adopté un mode de production professionnel ou quasi professionnel. »

En effet, les contenus YouTube sont aujourd’hui de très haute qualité, même lorsqu’ils sont enregistrés en format podcast ou « discussion de table ». C’est à ces contenus que l’on est comparé, lorsque l’on met une production en ligne.

Respecter les codes du médium

Il y a une autre raison pour éviter une diffusion «multiformat» d’un même contenu.

Il y a deux écoles, admet Stéphane Berthomet. Moi, je pense que les produits natifs sont les meilleurs produits. Un produit natif est fait dans les règles et selon les normes, mais aussi avec les contraintes du médium. »

Si on crée un podcast, poursuit-il, on voudra porter une attention particulière au son, que l’on voudra l’exploiter au maximum, en utilisant son pouvoir suggestif; à l’audio, on peut recréer des situations ou des ambiances qui coûteraient beaucoup plus cher à filmer.

Lorsqu’on produit une vidéo, on doit réfléchir au visuel et à la mise en scène. Il faut donner un contexte, mettre en place une ambiance et cela demande des moyens différents. Quand on fait les deux en même temps – diffuser un podcast en format audio et vidéo – il y en a nécessairement un qui est fait au détriment de l’autre. »

Pensez-y-bien!

A propos de l'auteur

Philippe Jean Poirier

Philippe Jean Poirier est un journaliste qui se passionne pour les mots, l’écriture, la recherche, la collecte de témoignages, les tendances sociétales et les raisons souterraines qui alimentent l’actualité. Email: pj_poirier@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page