La « démission tranquille », la nouvelle tendance RH sur TikTok Reviewed by Philippe Jean Poirier on . 3 octobre 2022 Les employés auraient-ils finalement compris et cessé de chasser l’emploi de rêve… qui n’existe pas ? Une nouvelle tendance ayant émergé sur TikT 3 octobre 2022 Les employés auraient-ils finalement compris et cessé de chasser l’emploi de rêve… qui n’existe pas ? Une nouvelle tendance ayant émergé sur TikT Rating: 0

La « démission tranquille », la nouvelle tendance RH sur TikTok

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est malte-helmhold-Lo2ejRzJDic-unsplash-1024x683.jpg.

3 octobre 2022

Les employés auraient-ils finalement compris et cessé de chasser l’emploi de rêve… qui n’existe pas ? Une nouvelle tendance ayant émergé sur TikTok suggère que plusieurs ont commencé à décrocher de la culture de performance et ont décidé de tout simplement « faire juste leur travail ». Explications.

En date du 28 août 2022, les mots-clés #quietquitting avaient atteint près de 54 millions de vues. Autant de vidéos qui expliquent, défendent, contestent ou tournent en dérision l’idée de « démission tranquille », qui s’est immiscée dans la tête de plusieurs travailleurs. De quoi s’agit-il ?

Contrairement à ce que le nom suggère, la démission tranquille ne signifie pas de remettre sa lettre de démission, explique ici Jo Constantz, journaliste du monde du travail. À la place, c’est une retraite furtive de la culture du plus offrant (version originale : « hustle culture ») qui dominait l’époque pré-pandémie de tout donner dans la poursuite de ses ambitions. La démission tranquille est le nouveau terme à la mode pour faire le minimum requis dans la description d’emploi. »

Dans un article publié sur le site Very Well Mind, Paula Allen, directrice principale de recherche de la firme LifeWorks, a tenté d’en cerner les symptômes :  

  • Dire non à une tâche en dehors de la description de poste
  • Ne pas répondre à ses messages en dehors en dehors du travail
  • Quitter le travail à l’heure
  • Être moins émotionnellement investi
  • Ne plus chercher à toujours en accomplir plus
  • Ne plus chasser les promotions

Elle n’aime toutefois pas l’expression :

Je préférerais que les gens disent que c’est un choix de vie rationnel plutôt qu’une démission tranquille, a-t-elle déclaré, cette fois dans une entrevue à Euronews Next. Ce qui est irrationnel, c’est de se brûler au travail, mais c’est aussi s’empêcher d’être à son meilleur. La clé est de prioriser, pas de démissionner », nuance-t-elle.

En effet, d’aucuns pourraient y voir une très saine attitude à cultiver envers le travail. Après deux ans et demi de pandémie à s’adapter, avancer dans l’inconnu, débattre et redébattre des mesures sanitaires, cela aura fini par peser sur le moral des travailleurs, qui, pour une fois, auront choisi de se préserver plutôt que de se jeter en pâture pour une organisation.   

Des mises en garde malgré tout

Certains employeurs s’inquiètent malgré tout de la popularité d’un tel discours. Et mettent les employés en garde.

Quiconque affirmant à son dirigeant qu’il est un démissaire tranquille a de fortes chances de ne pas avoir d’emploi très longtemps, prévient ici Gergo Vari, dirigeant de la plateforme d’emploi Lensa. À chaque fois que l’on s’autocensure dans une organisation, on se prive d’une occasion d’aider l’organisation à changer. »  

En entrevue à CNBC, le dragon Kevin O’Leary y est allé plus crûment, affirmant que, si l’on se déclare un démissionnaire, on est en fait… un perdant, ni plus ni moins! « Si vous êtes un démissaire tranquille, vous êtes un perdant. Et vous êtes antiaméricain. »(1:38)

Il faut rappeler que l’empathie n’a jamais été la marque de commerce de cet homme d’affaire au franc-parler.

A propos de l'auteur

Philippe Jean Poirier

Philippe Jean Poirier est un journaliste qui se passionne pour les mots, l’écriture, la recherche, la collecte de témoignages, les tendances sociétales et les raisons souterraines qui alimentent l’actualité. Email: pj_poirier@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page