Les amitiés virtuelles sont le lot commun des ados d’aujourd’hui Reviewed by Aurore Le Bourdon on . Ce n'est pas une nouveauté: les adolescents sont ultra-connectés. Et c'est d'ailleurs sur Internet que plus de la moitié d'entre eux noueraient de nouvelles ami Ce n'est pas une nouveauté: les adolescents sont ultra-connectés. Et c'est d'ailleurs sur Internet que plus de la moitié d'entre eux noueraient de nouvelles ami Rating: 0

Les amitiés virtuelles sont le lot commun des ados d’aujourd’hui

Chat mobile design over white background, vector illustration.

Ce n’est pas une nouveauté: les adolescents sont ultra-connectés. Et c’est d’ailleurs sur Internet que plus de la moitié d’entre eux noueraient de nouvelles amitiés, selon une récente étude. 

L’institut de recherche Pew a mené une enquête auprès de 1060 adolescents américains, âgés de 13 à 17 ans, pour en savoir plus sur leurs amitiés virtuelles.

Il en ressort que 57% des jeunes sondés se sont déjà fait un ami sur Internet, soit par l’intermédiaire des réseaux sociaux, soit par celui des jeux vidéos en ligne. 29% ont déclaré s’être liés d’amitié avec plus de cinq personnes par ces biais.

Si 34% des jeunes hommes ont trouvé un camarade de jeu pour leurs parties de console en ligne, les amitiés virtuelles se créent le plus souvent, pour les filles comme pour les garçons, sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram en tête (64%).

20% des ados ayant répondu à l’enquête ont déjà rencontré leurs nouveaux amis dans la vraie vie, mais la majorité s’en tient à communiquer sur la Toile. Pour ce faire, 79% s’envoient donc des petits mots par messagerie instantanée, 72% publient sur les réseaux sociaux et 64% privilégient les courriels. 59% des jeunes utilisent la messagerie vidéo, 42% des applications comme Whatsapp.

Selon les équipes du Pew, le niveau élevé de connexion des adolescents explique la création et l’entretien des amitiés en ligne : 73% d’entre eux ont accès à un téléphone intelligent et 76% utilisent les médias sociaux. Pas étonnant que ceux qui passent déjà beaucoup de temps avec leurs amis en personne poursuivent cette tendance derrière leurs écrans.

 

Car pour la plupart des jeunes interrogés, cette communication non-stop est une source de bien-être : 70% déclarent se sentir bien lorsqu’ils sont en contact permanent avec leurs amis, 68% y trouvent du réconfort en cas de coup dur.

Mais point trop n’en faut : 88% des ados estiment que certains de leurs comparses partagent beaucoup trop d’informations sur les réseaux sociaux, et 21% avouent même se sentir gênés et mal à l’aise à la lecture de certaines publications.

A propos de l'auteur

Aurore Le Bourdon
Responsable des contenus

Responsable des contenus d'Isarta Infos, Aurore Le Bourdon a travaillé dans les services de Communication/Marketing de firmes internationales et en agences de publicité. Elle a aussi été journaliste pigiste pendant plusieurs années pour des mandats corporatifs ou pour la presse française. Elle est titulaire d'un baccalauréat en langues étrangères et de deux maîtrises: l'une en Marketing et Gestion des entreprises, l'autre en Communications Corporatives.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page