Recrutement et IA : « Nous avons la responsabilité de savoir » Reviewed by Philippe Jean Poirier on . L'édition 2023 de Trumontreal a été entièrement consacrée au sujet de l'intelligence artificielle (source : courtoisie) 29 novembre 2023 Pour sa 10e édition, Tr L'édition 2023 de Trumontreal a été entièrement consacrée au sujet de l'intelligence artificielle (source : courtoisie) 29 novembre 2023 Pour sa 10e édition, Tr Rating: 0

Recrutement et IA : « Nous avons la responsabilité de savoir »

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 1699365982669-1024x496.jpg.
L’édition 2023 de Trumontreal a été entièrement consacrée au sujet de l’intelligence artificielle (source : courtoisie)

29 novembre 2023

Pour sa 10e édition, Trumontreal, la « non conférence » sur le recrutement, a choisi de s’éloigner du concept d’origine (« pas de conférencier, pas de présentation Powerpoint, pas de badge») pour offrir à ses participants une mise à jour accélérée sur la manipulation des données personnelles et le potentiel de l’IA en recrutement. Retour sur l’événement du 21 novembre, dont Isarta est partenaire.

La formatrice Sandrine Théard, fondatrice et organisatrice de l’événement, ne pouvait mieux choisir le lieu de rencontre : Trumontreal s’est déroulé cette année au Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM), une référence pour le déploiement de l’IA en entreprise.

Dès la présentation d’ouverture, celle qui a aussi fondé l’École du recrutement – Les Sources humaines a expliqué aux 130 participants réunis dans la salle principale le changement de formule :

Cette année, on fait les choses un peu différemment. Pourquoi? Parce qu’il y a quelque chose qui est en train de changer la vie, c’est l’IA. C’est en train d’arriver sur le marché. Je pense que c’est indispensable, aujourd’hui, en tant que recruteurs ou professionnels RH, de comprendre de quoi il s’agit. Aujourd’hui, les modérateurs seront là pour vous amener du contenu, alors que, les années précédentes, ils étaient davantage en mode animation de groupe. »

La fondatrice de Trumontreal croit fermement à la mission « d’évangélisation » de l’IA en recrutement, tout en précisant qu’elle est pour une utilisation « éthique et responsable ».   

Nous avons la responsabilité de savoir, de connaître [le potentiel et les implications de] l’IA. Quand les réseaux sociaux sont arrivés, c’était un peu notre rôle d’expliquer à nos clients et aux employés comment cela fonctionne. Et de ne pas faire semblant que ça n’existe pas. Aujourd’hui, c’est la même chose avec l’IA : on doit se demander comment on peut l’utiliser dans les entreprises et avec nos collaborateurs. »

L’instigatrice de Trumontreal explique vouloir elle-même rester à l’avant de la parade de l’IA.

Personnellement, je n’ai pas envie que mes clients soient plus éduqués que moi en intelligence artificielle. Si on veut garder notre rôle stratégique, on doit être éduqué sur la question. »

Une thématique qui trouve écho

Pour avoir abordé quelques participants autour des distributeurs à café, le choix de thématique de 2023 a visiblement touché une corde sensible. Après s’être absentée des dernières éditions, une dame qui travaille « en gouvernance » nous a confié renouer avec l’événement spécifiquement pour se mettre à jour sur le sujet de l’IA et mieux comprendre la loi sur la protection des données personnelles.

Les recruteuses Martha et Angelina, qui se croisent et fraternisent d’année en année à la non-conférence, ont fait valoir que le sujet de l’IA s’imposait aussi pour elles.

Le secteur du recrutement a du retard, note Martha. L’adoption de cette technologie a été beaucoup plus rapide en éducation, en ventes ou en marketing. C’est maintenant à nous de nous approprier l’outil et de comprendre comment il peut nous aider dans notre travail. »

Ces dernières ont été bien servies avec un programme costaud, incluant des introductions aux bases de l’IA avec l’expert en technologie RH Jean-Baptiste Audrerie et à la loi 25 sur la protection des données par l’avocate Cynthia Chassigneux, fondatrice du cabinet CHX Avocat.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 1700668811734.jpg.
Jean-Baptiste Audrerie lors de la conférence «Initiation à l’IA : introduction et présentation des différentes IA – cours 101 » (source : courtoisie)

À la défense du facteur « humain »

Au-delà du discours entendu (« l’IA est là, il faut faire avec »), les discussions qui ont animé la journée ont quand même révélé une fracture entre les partisans du « tout à l’IA » – incarné pour l’occasion par le sympathique fondateur d’AppyHere Martin Mathe – et une catégorie de recruteurs – disons – soient méfiants, septiques ou simplement critiques de cette technologie.

Abordée avant le début des ateliers, Inès – une recruteuse française issue du domaine des TI – se disait très sceptique quant à l’efficacité des algorithmes actuels, que ce soient dans une plateforme de recrutement comme LinkedIn ou autres.

Lors de la discussion « Recruteur, candidat et l’IA, ensemble et contre tous? » animée par Karim Mabrouky de Beneva, le recruteur Julien-Pier Boisvert a rappelé, avec beaucoup d’à propos, que les données des quarante dernières années en recrutement IT étaient corrompues par des biais de genre et de culture dans un secteur dominé par « les hommes blancs ».  

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 1700668811369.jpg.
Pierrich Plusquellec lors de la conférence «L’IA peut-elle nourrir notre intelligence émotionnelle» (courtoisie)

La dizièmene édition de Trumontreal aura fait rire et sourire (principalement par la vidéo d’un bébé très expressif, lors de la conférence de Pierrich Plusquellec sur «L’IA peut-elle nourrir notre intelligence émotionnelle»), mais aussi grincer des dents par quelques débats animés. Surtout, elle aura fait avancer la réflexion sur le déploiement de l’IA dans un secteur fondamentalement « humain », que sont les ressources humaines.


Découvrez nos formations :

A propos de l'auteur

Philippe Jean Poirier

Philippe Jean Poirier est un journaliste qui se passionne pour les mots, l’écriture, la recherche, la collecte de témoignages, les tendances sociétales et les raisons souterraines qui alimentent l’actualité. Email: pj_poirier@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page