5 tendances à suivre en 2022 en marketing et communications Reviewed by Philippe Jean Poirier on . 3 janvier 2022 La pandémie a propulsé les entreprises dans le monde virtuel, en les forçant à travailler à distance, puis à promouvoir et vendre leurs produits 3 janvier 2022 La pandémie a propulsé les entreprises dans le monde virtuel, en les forçant à travailler à distance, puis à promouvoir et vendre leurs produits Rating: 0

5 tendances à suivre en 2022 en marketing et communications

3 janvier 2022

La pandémie a propulsé les entreprises dans le monde virtuel, en les forçant à travailler à distance, puis à promouvoir et vendre leurs produits et services en ligne. Ce n’est donc pas une surprise de découvrir que le marketing « numérique » occupe une si grande place parmi les tendances 2022. Voyons ce qui attend les marketeurs dans l’année à venir.

1. Le début de la fin des « cookies tiers »

Google commencera à tester son environnement « sans témoins tiers » à partir de la mi-2022. Et, de manière globale, les géants du Web semblent vouloir s’écarter d’un modèle d’affaires qui exploite sans vergogne l’information personnelle des utilisateurs pour leur revendre directement des produits ou services. Les marketeurs appellent cette transition vers un marketing sans témoin tiers «l’apocalypse des cookies».

Dans l’année à venir, il sera important de ne pas seulement se baser sur les algorithmes pour générer des opportunités d’affaires, explique Marc-André Dulude, directeur stratégique de l’agence MXO. Les professionnels en marketing devront prendre un pas de recul et revoir leurs stratégies numériques. »

À la base, les marketeurs devront porter une plus grande attention à leurs données client en interne.

Avoir un bon gestionnaire de relation client (CRM) qui permet de suivre le profil de vente de nos clients, et mettre en place une stratégie de collecte de données sous forme de sondage ou en offrant des produits et services à valeur ajoutée sont déjà un bon début », dit le directeur stratégique.

Plusieurs outils permettent de rassembler les informations des outils publicitaires numériques, et les données first-party data, insiste-t-il, rappelant que les prix sont « BEAUCOUP MOINS élevés » qu’il y a à peine quelques années.

2. L’omnicanal

Le marketing omnicanal fait parler de lui depuis quelques années. Toutefois, on peut dire que c’est la pandémie qui a concrétisé cette promesse.

Les consommateurs se sont habitués à la souplesse offerte par la vente au détail omnicanale – la possibilité de faire des recherches et d’acheter en ligne et en magasin, ainsi que la combinaison des deux », explique-t-on dans le rapport Les tendances médiatiques pour 2022 – Réimaginer l’avenir – publié par Dentsu international.

Les auteurs du rapport identifient l’omnicanal comme une trois tendances fortes de 2022 (avec la citoyenneté de marque et l’identité), indiquant que tous les secteurs d’activités y participeront « en mettant au point des modèles hybrides qui combinent la participation numérique et la participation en personne. » Des exemples : consultation médicale en ligne ou en personne, lancements de film en salle ou en ligne, etc.

3- Un pied timide dans le métavers

Lorsque Marc Zuckerberg a annoncé l’arrivée du métavers (en tant qu’entreprise, mais aussi en tant que nouveau mode d’interaction sociale), il s’est attiré les moqueries, de la même manière que Google avait semblé annoncer un futur bancal avec ses lunettes de réalité augmentée. Toutefois, il faut reconnaître que le monde virtuel se densifie chaque année. C’est ce que met en évidence Josianne Brousseau, cofondatrice de l’agence Neomedias:

L’expansion des cryptomonnaies et des NFTs [«non-fungible token» ou jeton non fongible] dans la dernière année a séduit les marketeurs qui y voient une opportunité en or, que ce soit un terrain, un établissement d’une enseigne bien connu dans Decentraland ou encore une collection d’art digital sous forme de NFT, tel que l’Oréal Paris ou même pour authentifier des objets comme le propose Nike et Burberry. En 2022, plusieurs entreprises voudront s’établir dans le metaverse, et la porte d’entrée est définitivement les NFTS. »

Le commerce en ligne pourrait aussi avoir sa porte d’entrée, vers des expériences plus immersives.

Le commerce en ligne est de plus en plus enraciné dans le contenu, expliquent les auteurs du rapport de Dentsu, ce qui donne vie à la promesse du magasinage sur les médias sociaux. Snapchat, TikTok et Facebook (y compris Instagram et WhatsApp) proposent aux commerçants et aux influenceurs de nouvelles façons de vendre sur leurs plateformes, ainsi que des façons pour les utilisateurs de configurer les détails de paiement et de livraison pour rendre les achats plus fluides. »

4. La vidéo pour tous

Malgré tout le potentiel du Web, il est surprenant de constater que sa première fonction est la plupart du temps textuelle : on lit nos courriels, des publications sur les réseaux sociaux, les nouvelles, etc. On débat, on argumente… en texte. Avec le déploiement de la 5G, le débit de données devrait permettre de redonner une place de choix au contenu vidéo.

Le format vidéo est définitivement une tendance qui s’accélère en marketing numérique, Alexandre Turcotte, blogueur, gestionnaire Web et créateur de l’infolettre TikTokQuébec. J’ai même vu des chatbots vidéo sur des sites web.»

La vidéo est une tendance « multiplateforme », précise-t-il. Instagram a clairement annoncé qu’ils allaient mettre les Reels plus en avant dans le feed. On les voit également apparaître dans le fil de nouvelles de Facebook. Et Google indexe même les vidéos TikTok, nous apprend-il.

TikTok permet d’ailleurs aux entreprises de se familiariser avec le format. Pour le recrutement, ça fonctionne très bien sur TikTok. Le Clan Panneton et Mondou ont eux chacun une vidéo virale sur TikTok qui était pour recruter des employés. »

5. Les contenus audio (Podcast, Twitter et Clubhouse)

Les contenus et les discussions « audio » prennent aussi de plus en plus de place sur la Toile, note Josianne Brousseau.

Que ce soit pour la création d’événements de type conférence ou ouvrir une discussion à l’aide de Clubhouse ou encore la nouvelle fonction de Twitter, Spaces, ce sont des médias qui ont gagné énormément en popularité, de même que le podcast. Ces médias permettent de créer une proximité avec les auditeurs. »

Le balado continue sa progression auprès du grand public. On peut donc s’attendre à ce que les marques veuillent profiter de ce nouvel espace pour déployer leur identité de marque.

Aujourd’hui, les grandes marques n’ont plus d’autres choix que de créer leur propre podcast, ne serait-ce que pour occuper un espace qui s’est créé et qui demeurerait vide si elle ne l’occupait pas, nous a confié Stéphane Berthomet, fondateur de la nouvelle maison de production de balado go-script média, plus tôt cette année. Si elles ne font rien, avait-il ajouté, elles prendront du recul face à la concurrence. »

En 2022, les entreprises auront toute la latitude pour explorer ce nouveau médium!

A propos de l'auteur

Philippe Jean Poirier

Philippe Jean Poirier est un journaliste qui se passionne pour les mots, l’écriture, la recherche, la collecte de témoignages, les tendances sociétales et les raisons souterraines qui alimentent l’actualité. Email: pj_poirier@isarta.com

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page